Communiqué de presse : « Au Milieu des Choses : imprimons, collectionnons ! »

« Au milieu des choses : imprimons, collectionnons ! »

Œuvres de ou d’après Morehshin Allahyari, Claude Closky, David Horvitz, JODI, Oliver Laric, Victoire Le Bars, Matthew Plummer-Fernandez, Robot (John Miller & Takuji Kogo), Margaux Saingolet, Éric Watier.
Sur une proposition de l’École supérieure des Beaux-Arts de BordeauX [EBABX]
Commissaires de l’exposition : Jean-Philippe Halgand & Pierre-Lin Renié.

Du 27/02 au 24/03/2018
Les arts au mur artothèque
2bis, av. Eugène et Marc Dulout
33600 Pessac
Mardi – vendredi : 11 h – 18 h
Samedi : 14 h – 18 h
Et sur rendez-vous.

 

Enregistrer, imprimer, collectionner.

Lorsque nous démarrons le projet de recherches Au milieu des choses à l’École supérieure des Beaux-Arts de BordeauX en 2014, l’actualité artistique est au « post ». Derrière les néologismes « post-digital » et « post-Internet » repris par la critique et les médias spécialisés, s’élabore l’idée d’une disparition de l’Internet dans l’ordre physique des objets et des images, renvoyant les cultures digitales vers l’éphémère décoratif et l’insignifiant.

Au-delà des termes et des effets de mode, plusieurs artistes attirent notre attention. Tous utilisent les plateformes Internet et les réseaux sociaux pour diffuser et disséminer leurs œuvres sous forme de fichiers numériques (image ou 3D) en libre accès, téléchargeables légalement et gratuitement. Ils offrent à tout un chacun le choix et la possibilité de les enregistrer sur ses propres appareils, de les imprimer pour soi-même ou pour d’autres, leur donnant une existence matérielle et tangible. À l’aide de moyens techniques à la portée de tous, chacun peut se constituer sa propre collection. L’idéal de démocratisation de l’art qui traverse tout le XXe siècle trouve ici une expression nouvelle.

L’exposition « AU MILIEU DES CHOSES : IMPRIMONS, COLLECTIONNONS ! » prend à la lettre cette intention. Elle affirme la légitimité et la pertinence de ces œuvres sans valeur monétaire attribuée. Elle envisage leur interprétation et leur exposition avec la conscience du risque d’infidélité aux intentions premières des artistes.

Le libre accès des fichiers sources a été un préalable à notre sélection d’œuvres, qu’elles soient imprimables sur papier ou en 3D. Un cadrage historique et théorique a permis de les contextualiser dans des problématiques plus larges (matérialité, édition illimitée, économie de la gratuité, modes et clauses de distribution, etc.). Si certaines des œuvres recensées étaient accompagnées de consignes relatives à leur matérialisation physique (format d’impression, par exemple), une place plus ou moins large était toujours laissée à l’interprétation. Quel papier ? Quel matériau ? Quelle teinte ? Quelle technique ? Quel mode de présentation ? Les réponses apportées ont été spécifiques pour chaque œuvre, les résolutions se faisant au cas par cas. Sur un plan plus conceptuel, la recherche menée a conduit à deux positions complémentaires face à cette question essentielle de l’interprétation. Une attitude plus curatoriale a consisté à se projeter à la place de l’auteur, et de trouver, le plus souvent en concertation avec lui, les solutions formelles les plus en accord avec son travail. C’est celle qui a été adoptée pour les œuvres de Morehshin Allahyari, Claude Closky, David Horvitz, Oliver Laric et Éric Watier. À l’opposé, une position d’artiste assumée a conduit à s’approprier pleinement ces œuvres en les transformant. C’est le cas des œuvres de Margaux Saingolet et Victoire Le Bars, aujourd’hui diplômées de l’EBABX, réalisées à partir de fichiers mis en ligne par David Horvitz et Éric Watier.

Enfin, diffusées dans l’exposition sur écrans ou en projection, l’œuvre générative de JODI (Joan Heemskerk & Dirk Paesmans), la vidéo de Matthew Plummer-Fernandez, et une sélection de clips du duo Robot (John Miller & Takuji Kogo) rappellent qu’Internet est l’écosystème de production et de diffusion de l’ensemble des œuvres présentées.

 

Jean-Philippe Halgand & Pierre-Lin Renié

L’exposition fait suite à une première manifestation, « Au milieu des choses : dons à la sauvette », qui a eu lieu au Palais de Tokyo à Paris en avril 2016 dans le cadre de « VISION – recherche en art en design ».

 

Sites ressources :

http://www.aumilieudeschoses.fr/

Morehshin Allahyari : http://www.morehshin.com
Claude Closky : http://sittes.net
David Horvitz : http://www.davidhorvitz.com
JODI : http://jodi.org
Oliver Laric : http://oliverlaric.com/
Matthew Plummer-Fernandez : http://www.plummerfernandez.com/
Robot (John Miller & Takuji Kogo) : https://www.youtube.com/user/ROBOT355/videos
Éric Watier :
– Site web : http://www.ericwatier.info
– Monotone Press : http://www.monotonepress.net
– Portail Tumblr : http://ericwatier.tumblr.com/
– Print me, print me : http://printmeprintme.tumblr.com/

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

À voir également

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.